Taxidermy

Animals & Taxidermy


Fr

Taxidermie
Le monde de la taxidermie est un univers étrange, peu ouvert. On se retrouve dans l’envers du décor, dans un monde de création mais aussi de mort. Cette pratique qui me fascine, rebute la plupart des gens. Pourtant, j’y vois de l’art, un monde à explorer, une envie de recréer la vie. J’y découvre des ateliers, des réserves, des salles d’exposition inconnues ou encore des caves de musées. Ici, on crée et on oublie. Les animaux sont vus comme des trophées, des massacres, des modèles d’exposition ou de simples évocations de ce qu’ils ont été pour nous dans le passé. Ils deviennent alors des souvenirs, une mémoire, une histoire, tout en essayant de conserver un aspect vivant. Les animaux naturalisés sont parfois les seuls témoins d’une espèce disparue, les vestiges d’une réalité passée. Chaque être est unique et pourtant pluriel, il doit pourtant représenter l’ensemble de son espèce.

J’explore ces lieux insolites où je me sens observée. La poussière et l’odeur de naphtaline me submergent. Je traverse seule avec mon appareil photo des galeries d’animaux stoïques et silencieux.

Après plusieurs années d’absence dans les musées, je retrouve les collections intactes. Je retourne dans ces lieux habités, qui me hantent. Je suis à la quête de nouveaux lieux, de nouveaux musées, de nouvelles réserves à visiter, d’autres taxidermistes et collectionneurs à rencontrer. Ce travail est un hommage à cet art qui fige le temps.


En

Taxidermy
The world of taxidermy is a strange and closed world. We are behind the scene, in a world of creation and death. This world, that fascinate me, generally deters people. Yet, I can see art in here, a world to explore, a wish to bring life back. I discover workrooms, reserves, unknown exhibition rooms and museum cellars. They create and then forget in there. Animals are regarded as trophies, heads of animals, exhibition models or whether simple memories of what animals should have been for us in the past. These animals become memories, remembrance, a story, while trying to keep a lively look. We explore those peculiar places and we feel observed. Dirt and naphthalene smells overwhelm me. I cross alone with my camera a gallery of stoic and still animals.

After an absence of several years in museums the collections I visit are still intact. I go back to those inhabited places which haunt me. I am in search of new places, new museums, new reserves to visit, taxidermists and collectors to meet.

© Copyright 2020 Céline Bataille - All Rights Reserved